AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Belle-doche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 14:50

Une femme dit à son gendre :

- Je désire être incinérée..

- Oui, d'accord ! On y va !!!
Revenir en haut Aller en bas
ben
Petit poussin de ces dindes
Petit poussin de ces dindes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1336
Age : 22
Localisation : var /la seyne sur mer
Humeur : envie de dormir
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 15:13

lol une femme rentre chez sa mere et dit :

-maman , je suis enceinte
la mere :
- mais ou aver tu la tete
la fille :
-dans le par brise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alliance.forumactif.ws
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 18:11

Justement voici la réponse de la belle-mère, téléchargez ça c'est à mourir de rire...

http://bellemere.neuf.fr/Benureau%20.rar

Pris sur le site du FLAM (front de libération anti-mégères).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 18:27

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 18:35

Quelle est la diference entre un accident et une catastrophe?

- l'accident c'est quand la belle-mere saute par la fenêtre et la catastrophe c'est quand elle se relève !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 18:53

Chanson de mariage :

Aujourd’hui c’est la fête puisque tu te maries
Je t’en félicite mais je te dis ceci
Celle que t’appelle mon chou n’est pas née dans une rose
Ce n’est pas dans un jardin que ta belle s’est éclose

Au refrain

Je ne voudrais pas, jouer au rabat joie
A celui qui sait tout à celui qui se croit
Mais en tant que témoin, comme je suis ton ami
Voici quelques conseils pour t’aider dans la vie

Au refrain

Ta modeste maison et celle de ta belle-mère
Devront se situer à des années lumières
Car tu risques souvent de la voir rappliquer
Pendant un gros câlin vautré sur le canapé

Au refrain

Ne parle pas des plats que tu détestes manger
Ne lui avoue jamais que tu n’aimes pas le poulet
Car tu risques à chaque fois que tu iras dîner
De le subir sauce crème, rôti ou bien braisé.

Au refrain

Mère et fille qui étaient, en conflit permanent
Deviendront des copines comme par enchantement
Et quand au téléphone ensemble elles ricaneront
Tu croiras être l’objet de leur conversation

Au refrain

Il parait que sur terre on porte tous sa croix
Bien malin Jésus Christ n’a pas connu cela
Ta belle mère sera pour toi la fille de Lucifer
Tu connaîtras sur terre un avant goût de l’enfer

Au refrain

Et quand le dimanche, par amour pour ta belle
Tu iras tout sourire, dîner chez ses parents
Offre donc à la place d’une brassée d’immortelles
Un beau et gros bouquet de vératre blanc.

Pour ceux qui ne le savent pas le vératre est aussi appelé plante "tue belle-mère"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 19:08

Chaque belle-mère est un morceau de la culotte du diable. (Proverbe alsacien)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 19:13

Lapeyre y en a pas deux !

http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaft2NA.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 19:16

Question à une compagnie d'assurance :

Vous m'avez conseillé d'assurer ma voiture pour l'usage promenade, mais j'ai oublié de vous préciser que tous les dimanches, j'allais raccompagner ma belle-mère qui vient déjeuner à la maison. Puis-je, en toute honnêteté, considérer ce déplacement comme promenade ?


Si j'étais assureur je répondrais "transport d'animaux sauvages", mais ça n'engage que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 19:23

Enfin, ceci dit, il y a des exceptions, je relève ceci sur le net, on se demande si ce type est fou ou tout simplement mythomane...

Citation :
je fantasme bcp sur ma belle-mère qui est une magnifique femme de 57 ans (j'en ai 36).
J'aimerais lui faire l'amour, lui donner du plaisir.

Comment faire pour la séduire ?
What the fuck ?!? :afraid: :ébé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 19:55



Coussin de belle-mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 20:11

Puisque je suis dans les cabinets, voici du papier toilette à installer lors de l'invasion (euh, pardon de la visite...) des belles-mères :




Papier de verre en rouleau économique, 38 euros l'unité c'est un peu cher mais quand on aime, on ne compte pas !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 20:13

Défouloir de belle-mère, ne désespérez jamais, la magie noire ça peut marcher, je le sais...

Revenir en haut Aller en bas
nenaites
Videuse fion sur pattes
Videuse fion sur pattes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7639
Age : 45
Localisation : l'Eden ....
Humeur : Ras le bol
Date d'inscription : 24/03/2005

MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 20:58

Ce topic va parler à beaucoup de foulasses Mr. Green

Je n'ai quand à moua, pas à me plaindre de la mienne :oups: elle est tout simplement géniale

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 21:01

nenaites a écrit:


Je n'ai quand à moua, pas à me plaindre de la mienne :oups: elle est tout simplement géniale

Tsss !!! Belle-mère, fût elle de sucre, est amère. (Proverbe espagnol).
Revenir en haut Aller en bas
nenaites
Videuse fion sur pattes
Videuse fion sur pattes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7639
Age : 45
Localisation : l'Eden ....
Humeur : Ras le bol
Date d'inscription : 24/03/2005

MessageSujet: Re: Belle-doche   Sam 15 Déc 2007, 23:46

:nann:


Elle est douce, gentille, à l'écoute, sincere et je pourrais continuer encore et encore tant la liste est longue :viii:

:bol:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 14:44

Ta belle-mère est un ange ?

Tu as de la chance, la mienne est encore en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 15:40

Pas de Mer qui ne soit salée, ni de belle-mère qui soit douce. (Jacques Sidvé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 17:09

Communiqué du centre contre l'alcoolisme :
Citation :
la venue de votre belle-doche sous votre toit n'est pas une bonne raison pour boire ! Vous pourriez en voir deux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 17:15

On enterre aujourd'hui la belle-mère de Désiré qui suit le convoi sans manifester la moindre émotion.

Arrivé à la hauteur du cimetière, au détour de la rue, une tuile manque de lui tomber sur la tête et choit à ses pieds.

- Ah! la vache, gronde-t-il, elle est déjà rendue en enfer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 17:43

La vengeance d'un gendre :

Citation :
Aujourd’hui encore, je persiste à croire qu’à cette époque, belle-maman n’était pas vraiment méchante. En fait, son accident modifia considérablement son caractère. Renversée, deux années après mon mariage, par une nouvelle fracassante, elle mourut sur l’instant, et ressuscita quelques heures plus tard souffrant de multiples fractures que l’on réduisit savamment en diminuant sa taille d’autant. Au sortir de sa convalescence, elle mesurait un mètre cinq de hauteur !

Comme elle était veuve depuis longtemps, elle vint vivre chez nous, et de ce jour commença mon calvaire. Elle fit tant en récriminations, plaintes, gémissements, piques, insinuations perfides, calomnies, sous-entendus, radotages et vilenies, que je songeai vite à l’éliminer définitivement. Son premier décès l’avait très affectée. La chance aidant, le second pourrait être le bon. Mais comment en obtenir la certitude ?

De mes nombreuses nuits de réflexion résulta le postulat suivant lequel seule la destruction totale du corps de l’intéressée pouvait me garantir d’une résurrection intempestive. Elle devait être brûlée, incinérée, ou coupée en petits morceaux, laminée, pilée, écrabouillée, finement broyée, désintégrée, ou encore… dévorée !

Suivant mon inspiration, j’emmenai un beau dimanche du mois d’août, mon épouse Stéphanie et sa mère visiter le Parc de Saint Faun, où vivent en captivité de magnifiques fauves friands, pensai-je, d’un steak de belle-mère. En réalité je n’avais aucun plan préétabli et seul l’espoir, ou peut-être la prescience d’une heureuse improvisation, guidait mes pas.

Nous parcourûmes tout le parc, et belle-maman ne manqua pas à son habitude de m’être désagréable, elle risqua même des comparaisons peu flatteuses à mon égard lorsque nous visitâmes les singes. Nous traversâmes les enclos des fauves perchés sur des passerelles de béton, dominant ainsi les animaux de quelques mètres, et mes mains frémirent à ces moments là de l’irrésistible désir d’y pousser l’objet de mon ressentiment. Je ne pus cependant trouver l’instant favorable où aucun regard ne se porta dans notre direction. Du reste, les animaux accablés de chaleur ne bronchèrent pas, dédaigneux de la nourriture que j’aurais eu gré de leur offrir.

Je tournai longtemps autour des fauves, jusqu’à ce que mes compagnes viennent à s’impatienter, trouvant ma subite passion pour les grands félins on ne peut plus curieuse. Finalement, je dus céder à leur exigence et les suivre vers d’autres lieux plus attractifs. Découragé, je traînai la patte jusqu’à l’aquarium.

L’ambiance feutrée de l’endroit me surpris : grandes salles crépusculaires, longs couloirs moquettés… Ni cri, ni rugissement, ni bousculade, nous évoluions dans une atmosphère paisible, arrêtant nos pas devant chaque aquarium, admirant silencieusement une à une ces vitrines mouvantes d’une vie colorée.

Nous parvînmes bientôt en surplomb d’un immense bassin. Un simple muret nous interdisait de basculer dans la vaste piscine ronde où évoluait un grand requin blanc. Je fus instantanément séduit par cette bête redoutable et ô combien armée pour croquer quiconque tomberait là. J’étais hypnotisé par ce corps fuselé fendant les eaux, et Stéphanie dut me secouer pour me tirer de mes songes.

─ Veux-tu bien porter maman… elle ne voit rien, me dit-elle.

Ma belle-mère, du haut de son mètre cinq, me gratifia d’un sourire hypocrite, et je la soulevai de mes mains tremblantes d’émotion jusque par-dessus le muret.

Je n’osais plus bouger, plus respirer, plus regarder de crainte de voir mon instinct prendre le pas sur la raison. Il suffisait d’une simple poussée, d’une chiquenaude, pour me débarrasser à jamais de ce fardeau encombrant. Le « fardeau » dut pressentir le drame, car il commença de s’agiter nerveusement.

─ Descendez-moi, ordonna t-il, j’en ai assez vu !

Dans l’intervalle, mon épouse s’était éloignée. Elle descendait les escaliers aboutissant au flanc du bassin où une grande baie vitrée permettait de suivre les évolutions du requin au sein de son élément. Se pouvait-il être le moment ?… Belle-maman s’agita un peu plus.

─ Vous êtes sourd ? Descendez-moi !

Quelques personnes, alentours, flânaient d’un aquarium à l’autre : trop de monde encore…

Et puis soudain, on entendit un cri, et tous les regards, tous les pas, tous les sens s’orientèrent dans une même direction, vers Stéphanie qui venait de s’évanouir au bas de l’escalier. Le monde s’y rua..

Il ne m’en fallait pas plus pour agir. Mes bras se détendirent comme on vise le panier de basket-ball, et le corps de ma belle-mère virevolta dans le vide.

Un dernier tour d’horizon me confirma l’absence de témoin. Cependant, je ne profitai pas du spectacle. J’entendis simplement le claquement des mâchoires, l’agitation de l’eau autour de cette proie tombée du ciel. Mais aucun cri : le saisissement, la terreur l’avaient rendue muette… Lorsque je me penchai sur le bassin, une tâche rouge se diluait déjà dans la masse d’eau redevenue calme.

Je courus au bas de l’escalier, où Stéphanie reprenait ses esprits entourée d’une foule de badauds. Comme je me penchais sur elle, elle me dit, rayonnante de bonheur :

─ Cette fois, je crois que c’est la bonne !

─ Comment ? fis-je, médusé.

─ Oui, je suis enceinte !

Je respirai à pleins poumons, fou de joie. Un bonheur, comme un malheur, n’arrive jamais seul, pensai-je.

─ Où est maman ?

─ Je ne sais pas. Elle était derrière moi, mentis-je.

Tout autour, la vie reprenait doucement son cours. Stéphanie s’assit sur une chaise obligeamment prêtée par le gardien des lieux et, du regard, fit le tour des aquariums multicolores où elle ne vit évidemment pas sa mère.

Un instant plus tard, lorsqu’elle put se lever, elle s’inquiéta de la retrouver en titubant au hasard dans les allées. Je l’aidais à marcher et l’éloignais furtivement des lieux du drame. Je craignais tant qu’un morceau de belle-maman ait échappé à la voracité de la bête… Mais des plaintes, des exclamations et un mouvement de foule apeurée nous contraignirent à nous retourner vers le bassin au requin. Et nous vîmes celui-ci, le nez collé à la vitre, menaçant, suivre chacun de mes mouvements avec une haine telle dans ses yeux injectés de sang que certains visiteurs s’enfuirent de peur. Je reconnus, avec une terreur qui me glaça le sang, le regard noir de ma belle-mère. Stéphanie le reconnut aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 17:49

Un homme voit un de ses copains avec deux bouteilles de channel n°5, interloqué, il lui demande :
- Pour qui sont ces bouteilles qui coûtent si cher ?
- C'est pour ma belle-mère !
- Ben tu l'aimes bien ta belle-mère !
- Ben non, elle m'a dit qu'elle donnerait la moitié de sa vie pour une de ces bouteilles, alors je lui en ramène deux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Belle-doche   Dim 16 Déc 2007, 18:25

Certains fantasment sexuellement sur leur belle-mère !

Mais vu qu'il y a des mineurs ici, je mets sur "adultes", ça m'a bien fait rire en tous cas ! :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Belle-doche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle-doche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Expo "les Baumettes se font la Belle"
» BC Ma Belle Grenouille
» merci Belle Ange
» Une belle leçon de civilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon bistrot préféré :: DETENTE :: Blagues et déconnades-
Sauter vers: