AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 J'en appelle au meurtre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: J'en appelle au meurtre...   Sam 04 Aoû 2007, 20:30

Non je ne dirais jamais ça,
je suis trop lache pour affirmer mes opinions profondes,
je ne veus pas montrer mon vrai visage,
me déshabiller de mes valeurs factices.

Je tiens à me cacher derrière toutes ses idées à la mode,
celles que les médias m'imposent,
que l'on m'autorise à recracher au visage de mes ennemis,
ces salops qui osent penser differemment.

Je fais partis de ces anti-facho plus facho que les gosses à hitler,
Cett masse aimant regarder le chaos du 20h,
me permettant ainsi de recracher ma haine sur mes ennemis forcemment coupables,
cette violence primaire enfuit si profondemment dans mon coeur.


Ne croyez pas que j'adhère aux valeurs que je défends si ardemment,
je ne souhaite que de me sentir exister,
me trouver un but à ma vie remplie d'incohérences,
pour ne pas me regarder en face.

PS, ces lettres sonnent comme un enchantement,
un tel regroupement de violence, d'incohérences et de haine,
ne pouvait me laisser indifferent,
et me chuchota à l'oreille des justifications que je cherchais depuis si longtemps.

Ce véritable bunker de la pensée du néant,
me transforma petit à petit en terroriste de la pensée intellectuels,
me permettant de cautionner ces meurtres sans que je les appelent ouvertement,
je me sens si bien, dans cet anti-thèse de l'humanité.



Ombre de sang

On voit ou entends souvent d'éternels débats sur le front national et leur véritable fond supposé qui serait nettement plus radicale que leur paroles officielles.
Si ces questions sont justifiées pour le FN, pourquoi ne seraient t-elles pas justifiables pour les autres partis?
Entre le message à faire passer et les paroles prononcées, le gouffre peut souvent etre immense.
Les gens confondent souvent partis politique et courant idéologique, mais entre les valeurs de gauche et le PS, je ne vois que peu de choses de semblables, hormis la volonté de "battre la droite" comme ils aiment si souvent le dire....

Mon topic ne s'adresse pas qu'à l'élite PS, bien au contraire, je préfèrerais parler de la base, de leur soutien populaire indéfectible qu'ils ont acquis depuis si longtemps.
Ce que j'entends par base, n'est pas forcemment ceux votant régulièrement pour eux, mais bien de leur adherants, ce qui est sensiblement différent.

En gros, j'aimerais savoir ce que vous pensez de ce partie, et uniquement de ce partie....ne me parlez pas de "gauche", ca ferait insulte à ce courant politique....

edit: le titre du topic va avec le texte de départ, c'est un peu comme la première ligne du texte.
Je dis ca, car je me suis rendu compte que la confusion pouvait exister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
megaouf
Tenancière de la Taverne
Tenancière de la Taverne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10734
Age : 146
Localisation : Sur ma colline les pieds en éventail !
Humeur : over deborded !!!
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Dim 05 Aoû 2007, 02:18

Les partisans du P.S ne m'inspirent pas plus de sympathie ou d'antipathie que les partisans d'un autre parti politique.

J'ai du mal à comprendre en général l'engagement et le dévouement des partisans à leur parti politique
Je peux comprendre qu'on défende un des idées,mais la notion d'idéologie me faitpeur
Je trouve que les gens sont fanatiques

Il y a de très bonnes idées dans tous les partis et de très mauvaises.
Adhérer corps etâme à un mouvement bien défini c'est s'enfermer dans un carcan de pensées et s'étriquer l'esprit

La politique n'offre aucune liberté de penser, les uns et les autres - comprendre les partis - ne savent faire qu'une chose se foutre sur la gueule et dire que ''l'autre'' est un gros con

Alors non je peux pas te répondre en te disant que les partisans du P;s sont pires que les autres - je trouve juste que beaucoup sont en fort décalage avec ce qu'ils avancent mais c'est tout Mr. Green après le reste c'est bonnet blanc et blanc bonnet

Je pense pas avoir répondu à tes attendes mais c'est déjà ce que jevoulais dire sur le sujet :smile:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foulassepower.over-blog.com/
Titsta
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2850
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Dim 05 Aoû 2007, 03:48

Honnètement, je pense pas que le "contre la droite" sois plus répendu que ça parmis les militant du PS que le "contre les communiste" ou "contre la gauche" parmis les militant des autres partis.

Par contre, une chose est sûr, à la tête, il ont un peu que ça à la bouche, et ça me soule grave à un point qu'on imagine mal !
En fait, j'aimerai bien que le PS crève en vitesse, qu'on voit enfin de nouveau partis de gauche un brin plus intelligent prendre la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izoux
Buveur occasionnel
Buveur occasionnel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 65
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 16:10

Citation :
Ne croyez pas que j'adhère aux valeurs que je défends si ardemment,
je ne souhaite que de me sentir exister,
me trouver un but à ma vie remplie d'incohérences,
pour ne pas me regarder en face.

Frappée que tu écrives çà, Ombre ... Songeuse ...

Je crois que la question que je peux te poser reste "éternelle" avec toi : mais pourquoi cette haine contre la Gauche ?? Je me suis tellement obstinée à vouloir te comprendre ... fo pas que je retombe là-dedans !!! Mr.Red :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 18:01

Je ne hais pas la gauche en tant que telle, je hais ce qu'elle est devenue en france....c'est à dire un vivier du populisme le plus malsain, ne vivant que par les critiques les plus abjectes qu'elle peut faire à ceux pensant differemment.
Il y a et aura toujours une grande partie de la population se servant de la politique pour évacuer leur violence naturelle sur des boucs émissaires désignés par leurs chefs de partie politique, cette violence n'a pour moi aucune étiquette politique, il y a 60 ans le plus bel exemple était les NAZI, maintenant je pense que cette meme tranche de population se situe au PS principalement, de par leur violence gratuite et intolérence à ce qui est contraire à leurs dogmes, en ce qui est de leur attitude le plus souvent des plus primaire, et au manque d'envie visible de construire quelque chose de viable, préférant trouver des pseudos coupables plutot que des solutions aux problèmes qu'ils observent.
Ces gens là ne peuvent pas concevoir qu'un projet est viable s'il ne colle pas à leur idéologie pré-machés, n'en recherchant meme pas les failles, ils le rejeterons avec violence si nécéssaire, sans meme comprendre pourquoi.
Ils préfèrent l'insulte à l'argumentation, la solution unique et facile de l'éradication du bouc émissaire plutot qu'à la reflexion, meme sommaire, d'une solution à peu près réalisable et efficace, bref, ils préfèrent détruire plutot que de construire.
Il va de soi qu'il y a des cons partout, et dans tout les cas, personne n'est exempte de reproches, tout le monde hais ou du moins désapprouve profondemment certaines choses ou idées, voir communautée, mais de cette haine au bouc émissaire unique à toute les erreures et injustices commises, il y a un pas que les aficionados du PS, aveuglé par leur haine, ont franchit depuis bien longtemps.

Maintenant il va de soi que je ne parle que des "gauchistes bas de gamme", heureusement que toute les personnes de gauche ne sont pas comme ça, et heureusement que la gauche était là pour nous offrir les congés payés et autres bénéfices sociaux qui sont à mon sens, moralement pleinement justifiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 21:11

Tu as gagné un point Godwin avec ta comparaison imbécile (gaucho = nazi, oh comme c'est bien pensé...Sarko = Hitler, c'est du même tonneau).

Je ne conteste pas une certaine stupidité de certains courants actuels et une facilité à critiquer sans proposer, mais soyons sérieux, la communication de la droite repose sur les mêmes axiomes : "Si vous êtes contre moi, vous êtes avec les casseurs et les voyous. Alors, pour ou contre les voyous ?" était le principal argumentaire de Nicolas Sarkozy durant sa campagne, et dans le genre réducteur et démago on pouvait difficilement faire pire.

D'autant que les choses ne sont pas parties pour évoluer en matière de législation et surtout de prévention.

Je ne pense pas que la gauche actuelle vaille beaucoup mieux que l'UMP, mais en tant que réactionnaire gauchiste de bas-étage, je préfère que les choses stagnent plutôt qu'elles évoluent dans le sens de la droite UMP :
- augmentation du temps de travail pour une baisse du pouvoir d'achat et un gel des salaires
- maintien ou baisse des impôts contre augmentation de la TVA
- création de franchises médicales (les malades paient pour les malades) pour une suppression à long terme de la sécu
- criminalisation des chômeurs (vilains assistés) traités de parasites alors que les 100 grandes fortunes et potes de Sarko (Lagardère et compagnie) sont des héritiers aristocrates
etc...

Mais je suis pleinement d'accord avec toi sur le dégoût qui peut être inspiré par le PS aujourd'hui; ne serait-ce que la capacité de certains à retourner leur veste... On est loin des idéaux de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 21:50

C'est quoi le rapport entre ce que je viens de mettre et l'UMP?
Je ne parle pas d'idéologie ou de "qui a raison qui a tord", je parle d'attitude, notamment l'attitude de la "base".
L'élite est démago c'est pas nouveau, je dirais meme que c'est le but d'un politicien de toute façon....
Ma comparaison avec les NAZI était plus pour cerner la "catégorie morale" de personnes sur lequel je parle, que pour faire une comparaison "gaucho=nazi". Je pensais que ma mise au point de fin de post permettrait justement de mettre ça au clair....que c'est pas la gauche qui est visée mais la gangrène de la gauche, qui est pour moi parfaitement symbolisé par le PS.

Quand au fait qu'il vaut mieux le statut quo plutôt que ça évolue du coté idéologique de l'UMP, c'est total HS....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 21:56

Ton post était clairement une attaque régulière et pénible de la gauche, à savoir que les "gauchistes" étaient incapables de réfléchir en d'autres termes que le Tout Sauf Sarkozy.

Il est possible que je me sois trompé sur ton intention, auquel cas je m'en excuse, mais j'ai déjà vu ces arguments qui accusent le PS de lâcheté (et auxquels je concède sans trop de discussions) mais qui ne réagissent pas par rapport à la bêtise des extrêmistes (les gentils LCR youpi-bonheur ou les FN-on-va-remettre-de-l'ordre-jawohl) ou celle du parti en place (les décomplexés de St Tropez).

Recadre ton idée si tu ne veux pas qu'elle soit mal interprétée.
Revenir en haut Aller en bas
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 22:30

Erf....je pensais être clair....
Je ne soutiens aucun partie à titre personnel(je n'ai d'ailleurs pas voté), j''ai mes idées politiques, mais celles ci n'interviennent pas dans le jugement que je pose içi, ce que j'expose sort du cadre idéologique.

Je ne dénonce pas les "idées PS" sur ce topic, mais la violence cachée tant bien que mal chez beaucoup de leur adhérants.
Je trouve que le PS possède une grande concentration de personne à "l'esprit facho", en vérité c'est plein de petits exemples que l'on peut voir içi ou là, pour en revenir aux forums par exemple, ca m'arrive que rarement de voir un mec de droite, d'extreme droite ou centriste insulter ses interlocuteurs en plein topic(ou discussion de famille ^^) pour raison de divergeance d'opinion....ce qui est malheureusement courant avec les gauchistes.......
Il est evident que toute les personnes de gauche ne sont pas comme ça, c'est bien pour ça que je parle de "gauchiste bas de gamme", histoire de differencier les deux sortes.....libre à toi de te sentir viser ou pas après. ^^
Ca me rappelle les USA après le 11/09, oû chaque personne ne suivant pas GW Bush était traité de la pire des insultes...anti-patriote, à gauche tu te fais traiter de raciste, facho ou nazillons en herbe dès que tu prends position sur certains sujet contre les idées de gauche....
Ce que je dénonce, c'est le "terrorisme intellectuel" dont beaucoup trop de gauchistes font preuve et qui va très loin....
Je me rappelle d'un topic bien frappant(pas ce forum) où j'étais éffaré de voir que quasi toutes les personnes de gauche se prononcant, excusaient les menaces de mort faites au prof de philo....(truc sur l'islam), à vrai dire, y'avais que Mara comme personne de gauche qui pensais que certes, il avait écrit de la merde, mais que c'était peut etre pas une raison pour le buter.
C'est meme plus une question d'idéologie là....c'est une question d'être facho ou pas....
J'ai pris l'exemple des forums car c'est plus "proche" de nous, et que les gens se lachent d'avantage sur ces lieux virtuels, donc c'est nettement plus facile à voir....
Malheureusement, l'IRL ne fait que confirmer que la proportion de cette mentalité au PS est très grande.

Alors c'est sur, ailleurs aussi y'a des "facho", mais c'est surtout la proportion atteinte aux aficionados PS qui m'étonne....

Voilà voilà.....j'peus pas expliquer plus clairement. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 22:48

Si je devais établir une typologie de la bipolarisation politique française, je crois que je reprendrai la pensée de Sarah Vajda (dans sa biographie sur Barrès) qui explique que la gauche fonctionne sur le mode de l'excommunication tandis que la droite n'hésite jamais devant la récupération (idéologique s'entend, la récupération des faits divers étant de notoriété publique une activité qui transcende les partis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mar 21 Aoû 2007, 23:31

Au final, ombre, tu accuses la gauche d'être figée, même si elle se complait dans des carcans débiles - ça reste à prouver, je suis de gauche et totalement anti-islamisme radicaliste - et la droite d'être démago au point de faire semblant d'écouter l'opposition pour mieux l'assimiler (et l'effacer) :

Citation :
"ca m'arrive que rarement de voir un mec de droite, d'extreme droite ou centriste insulter ses interlocuteurs en plein topic(ou discussion de famille ^^) pour raison de divergeance d'opinion....ce qui est malheureusement courant avec les gauchistes......."

Pour ma part j'aime autant clouer le bec à un type d'extrême-droite, pro_peine de mort, anti-IVG, raciste et sexiste, qu'à un communiste stalinien attardé. Je n'aime pas les gauchistes primaires, mais j'ai toujours plus de sympathie pour ceux qui combattent l'inégalité même en se trompant que pour ceux qui la justifient en étant de mauvaise foi.
Revenir en haut Aller en bas
megaouf
Tenancière de la Taverne
Tenancière de la Taverne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10734
Age : 146
Localisation : Sur ma colline les pieds en éventail !
Humeur : over deborded !!!
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 00:26

peut être parce que l'idéologie socialiste à la base se veut noble que l'on trouves aujourd'hui ce que tu nommes des gauchos de bas étage ?

....... ''protégés'' par un mouvement de pensées qui se veut à l'origine altruiste, sans doute s'imaginent-ils pouvoir y glisser leur plus bas instincts sans se faire repérer :cleyes:
c'est pour çà que tu les compares au nazis non ?

mais ce sont en fait simplement des psychopathes Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foulassepower.over-blog.com/
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 00:29

Seule ma maman me comprend dans ce monde cruel.... :emb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 01:37

Ok, s'il ne s'agit d'un coup de gueule qu'envers 0,03% de la gauche... encore faudrait-il avancer des exemples.
Revenir en haut Aller en bas
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 02:01

Disons que chez les personnes de gauche réèllement impliqués politiquement, je dirais au delà de la majorité....
Pour la "gauche silencieuse"(cf, personnes ne suivant que de loin la politique), je ne pense pas qu'elle soit pire que la "droite silencieuse".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 02:18

Je crois apercevoir ce que tu critiques , en gros les gens qui se définissent de gauche par pure contradiction. La preuve a été donnée qu'ils étaient minoritaire par rapport aux réacs par principe (53 %, si je ne m'abuse, et parmi eux un paquet de smicards et de retraités qui auraient été inspirés de voter différemment), et c'est pour ça que j'ai réagi avec mon post sur l'UMP.

Au fond, je pense que malheureusement les sentiments, la communication et le charisme des candidats ont une part plus importante que la logique, l'éducation et la mémoire politique dans les choix idéologiques des français aujourd'hui, de gauche ou de droite (je préfère répéter que malgré mes opinions "gauchos" je suis abstentionniste)- mais ton entrée en matière, avec ces vers que je trouve assez "spéciaux", fait que je te crois un peu trop romanesque et pas assez réfléchi. Ce n'est que mon opinion.

EDIT : je précise que je ne connais personne ayant une vraie sensibilité de gauche qui appelle au meurtre de ses contradicteurs. Arrêtons d'assimiler Staline et la gauche, merci...
Revenir en haut Aller en bas
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Mer 22 Aoû 2007, 19:37

Marie Irène a écrit:
Ok, s'il ne s'agit d'un coup de gueule qu'envers 0,03% de la gauche... encore faudrait-il avancer des exemples.

Partageant en parti le sentiment de Ombre quant à la gauche qui se proclame "anti-fasciste" mais adhère néanmoins pleinement aux méthodes de ce qu'elle entend combattre, je citerais l'exemple de Besancenot. Ce dernier devait en effet participer à une émission de Serge Moati (Ripostes) en mars 2007, au cours de laquelle était prévue la présence de Alain Soral (marxiste devenu sympathisant du FN, bref, s'inscrivant dans la filiation d'un Doriot ou d'un De Mann). Apprenant la présence de Soral, Besancenot a obtenu l'éviction de ce dernier, au motif qu'il refusait d'être en présence d'un anti-sémite, en menaçant de "boycotter" l'émission.

Jusqu'ici, l'affaire ne posait pas à mon sens de réel problème: il est d'usage que l'invité phare de l'émission ait droit de regard sur le choix des invités.

Là où les évènements prennent une tournure proprement odieuse, c'est lorsque ledit Besancenot, lors de l'émission, se répand en propos infâmants au sujet de Soral (tous les propos n'étant d'ailleurs pas infondés, à mon sens), alors même qu'il a tout fait pour s'assurer de son absence, et donc de son silence...

C'est précisément ce type de procédé qui, à mon sens, est de nature à jeter le discrédit sur une certaine gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Jeu 23 Aoû 2007, 01:09

Je n'ai pas vu cette émission et peu m'en chaut.

Toutefois je doute qu'après avoir débattu avec la famille Le Pen au grand complet, le trotskard ait eu peur de débattre avec un phallocrate poujadiste intello à la petite semaine du type Soral...

Mais après tout, entre deux partis caricaturaux, rien n'est impossible. Rappelons que Chirac n'a pas voulu débattre avec Le Pen, et loin de lui l'idée d'être de gauche (hormis pour les négationnistes dieudonnisants, heureusement négligeables).
Revenir en haut Aller en bas
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Jeu 23 Aoû 2007, 11:06

Marie Irène a écrit:
Je n'ai pas vu cette émission et peu m'en chaut.

Toutefois je doute qu'après avoir débattu avec la famille Le Pen au grand complet, le trotskard ait eu peur de débattre avec un phallocrate poujadiste intello à la petite semaine du type Soral...

Mais après tout, entre deux partis caricaturaux, rien n'est impossible. Rappelons que Chirac n'a pas voulu débattre avec Le Pen, et loin de lui l'idée d'être de gauche (hormis pour les négationnistes dieudonnisants, heureusement négligeables).

Le problème n'est pas à proprement parler dans le refus de débattre avec quelqu'un, mais de s'assurer de son absence pour l'insulter en toute impunité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Jeu 23 Aoû 2007, 16:03

Oh, je n'ai JAMAIS entendu Chirac, Sarkozy ou Le Pen casser du sucre sur le dos de quelqu'un en s'assurant de son silence. Non, vraiment.

Et à la place de Besancenot j'aurais fait pareil : dégager un raciste misogyne, et expliquer pourquoi je l'avais fait. Ah oui, c'est ça alors le fascisme de gauche : empêcher les nazis de s'exprimer (du moins c'est ce que vous avancez).

J'appelle cette façon de se victimiser du poujadisme gnangnan de la part des frontistes, et si je sais qui est Alain Soral, c'est qu'il sait très bien se faire entendre, et passer son temps à dénigrer tout ce qui n'est pas LUI, par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Jeu 23 Aoû 2007, 16:34

Marie Irène a écrit:
Oh, je n'ai JAMAIS entendu Chirac, Sarkozy ou Le Pen casser du sucre sur le dos de quelqu'un en s'assurant de son silence. Non, vraiment.

Et à la place de Besancenot j'aurais fait pareil : dégager un raciste misogyne, et expliquer pourquoi je l'avais fait. Ah oui, c'est ça alors le fascisme de gauche : empêcher les nazis de s'exprimer (du moins c'est ce que vous avancez).

J'appelle cette façon de se victimiser du poujadisme gnangnan de la part des frontistes, et si je sais qui est Alain Soral, c'est qu'il sait très bien se faire entendre, et passer son temps à dénigrer tout ce qui n'est pas LUI, par ailleurs.

J'ai une lecture de l'évènement sensiblement différente de la tienne. En effet, à mon sens, les motivations de Besancenot n'était pas tant d'évincer du débat un "raciste misogyne" qu'un interlocuteur ayant une parfaite connaissance de la réthorique marxiste. Preuve en est que la présence de l'un des secrétaires du FN à ladite émission ne l'a pas chagriné plus que cela.

Ensuite, pour ce qui est du dénigrement d'un individu en son absence, évidemment, ce n'est pas une spécificité propre à la gauche, mais elle y excelle tout de même.

Pour ce qui est ensuite de qualifier de "nazi" Alain Soral... je te laisse tout à la profondeur de ton propos, qui te classe de facto dans la catégorie tant honnie par Ombre. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Ven 24 Aoû 2007, 00:51

Me voilà bien cassé. Cela me rappelle certains débats de la cour de récré :"c'est toi le chat - nan c'est toi !".

Finalement, à cours d'arguments, la droite traite la gauche de facho. Est-ce en cela qu'elle est "décomplexée" ?

Je n'ai aucune gêne à qualifier un antisémite notoire, porte-parole du FN, de nazi. Devrais-je dire qu'il est "politiquement incorrect", alors que ça fait des années que ce pays roule à droite ? Pardon, pour rentrer dans les critères d'Alain Soral, il faudrait que les "bonnes femmes" restent dans la cuisine et qu'on enlève les juifs du pouvoir (ces vilains juifs coupables de tout, les maîtres du monde qui persécutent les musulmans et tiennent les rênes du pouvoir par juiverie juive malveillante !)...

Je m'abstiens de mettre un smiley sympa, mais je remercie ce topic de me présenter les interlocuteurs politiques de ce forum. Le dieudonnisme et le FN sont des valeurs en baisse en ce moment depuis l'avènement de People 1er, je vous rappelle.
Revenir en haut Aller en bas
ombre de sang
No rank
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Ven 24 Aoû 2007, 01:33

Faudrait vous mettre d'accord à gauche....

Maldoror....c'est un juif sioniste ou un raciste d'extreme droite française?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Ven 24 Aoû 2007, 15:24

Marie Irène a écrit:
Me voilà bien cassé. Cela me rappelle certains débats de la cour de récré :"c'est toi le chat - nan c'est toi !".

Finalement, à cours d'arguments, la droite traite la gauche de facho. Est-ce en cela qu'elle est "décomplexée" ?

Je n'ai aucune gêne à qualifier un antisémite notoire, porte-parole du FN, de nazi. Devrais-je dire qu'il est "politiquement incorrect", alors que ça fait des années que ce pays roule à droite ? Pardon, pour rentrer dans les critères d'Alain Soral, il faudrait que les "bonnes femmes" restent dans la cuisine et qu'on enlève les juifs du pouvoir (ces vilains juifs coupables de tout, les maîtres du monde qui persécutent les musulmans et tiennent les rênes du pouvoir par juiverie juive malveillante !)...

Je m'abstiens de mettre un smiley sympa, mais je remercie ce topic de me présenter les interlocuteurs politiques de ce forum. Le dieudonnisme et le FN sont des valeurs en baisse en ce moment depuis l'avènement de People 1er, je vous rappelle.

Histoire de préciser mon propos, je n'ai pas plus d'affinités avec Soral qu'avec Besancenot, et ce pour une raison assez élémentaire, tous deux fondent leur pensée politique sur cette doctrine exlusivement matérialiste qu'est le marxisme, doctrine éminemment réductrice à mon sens, impropre à rendre compte notamment de l'origine de la formation des peuples et à leur persistance culturelle à travers l'Histoire.

Ensuite, je t'ai pour ma part exposé mon sentiment sur les motivations réelles qui ont poussé Besancenot à faire évincer Soral de cette émission:
Si ce qui avait réellement fondé son refus de débattre avait été l'antisémitisme de Soral, pourquoi dans ce cas accepter la confrontation avec d'autres représentants du FN? La position me semble fort peu cohérente....
Pour ma part, j'y vois une preuve manifeste que le premier intéressé a agité l'épouvantail de l'antisémitisme pour s'épargner un éprouvant débat avec un interlocuteur n'ignorant rien de la réthorique marxiste.
Bref, je ne vois pas en quoi l'exposition de ces arguments fait de moi un "dieudonniste", que je n'ai par ailleurs nullement évoqué ici... mais nous pourrons en parler si le sujet t'intéresse.

Enfin, à titre d'information, la paternité du fascisme n'est pas imputable exclusivement à la droite, loin s'en faut. Lorsque l'on s'intéresse en effet à la formation de l'idéologie fascite en France, on constate en effet que les théoriciens du social-nationalisme à la française se sont bel et bien appuyés sur une révision du socialisme, priviliégiant le nationalisme (plutôt que la lutte des classes) comme facteur révolutionnaire en vue d'établir le modèle social idéal (l'exemple de Luchaire est à ce titre particulièrement révélateur de cette esprit de synthèse qui caractérise le fascisme français).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Ir
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   Ven 24 Aoû 2007, 16:57

Toutes mes excuses si je t'ai assimilé à un courant que tu ne défends pas.Je ne réduis pas le fascisme à la seule droite, loin s'en faut, et je ne pense pas que le communisme soit un modèle viable à long terme.

Le débat portait sur la comparaison entre la gauche et le nazisme, un point bien précis de l'histoire du fascisme. Le nazisme n'est pas une idéologie de gauche, dans la mesure où cela prend en compte une prétendue inégalité entre les hommes. Les valeurs socialistes sont contredites par le nazisme qui prône la mise en avant du temps de travail qui doit être toujours plus long (attention, je compare avec Marx, pas avec l'application stalinienne ou maoïste qui en est fait), le rejet de l'Etat providence, et le traditionnalisme.

Il existe bien une gauche antisémite, mais ses valeurs se contredisent et sont en décalage par rapport à la gauche traditionnelle.

Après, tu as peut-être raison, qui sait si Besancenot ne s'est pas débarassé d'un importun à la répartie aussi bien fournie que lui-même. Je reconnais que les deux ont des points communs : réponse à tout, solutions miracles, tautologie, sources imprécises et liens de cause à effet improbables. Le fait est que Soral a fait partie de l'extrême gauche antisémite, comme Dieudonné, et que débattre avec eux revient à parler à des tartuffes. Je n'aurais pas été plus surpris qu'il refuse le dialogue avec Doc Gynéco ou Jacques Séguéla.

Bien à toi et sans rancune.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'en appelle au meurtre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'en appelle au meurtre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» film "Elle s'appelle Sabine"
» Je m'appelle Eva, j'ai 36 ans et je suis MACoolique...
» NOUVEL APPEL À TÉMOINS 7 ANS APRÈS LE MEURTRE DE JONATHAN (Jonathan Coulom)
» Meurtre de Laetitia : le procès de la récidive
» Je m'appelle Mélissa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon bistrot préféré :: ACTUALITÉ ET SOCIETE :: Société-
Sauter vers: