AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bienheureux les pauvres d'esprit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freaks Out
Patron du bouge
Patron du bouge


Nombre de messages : 2517
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mar 23 Jan 2007, 22:24

Cioran a écrit:
"Seuls sont heureux ceux qui ne pensent jamais, autrement dit, ceux qui ne pensent que le strict minimum pour vivre".

D'accord, Cioran n'est pas le meilleur exemple d'objectivité au sujet du bonheur, mais quand même, ça laisse réfléchir…

"Bienheureux les pauvres d'esprit" ?

La quête du bonheur à défaut d'être essentielle, vaut elle que certains passent une partie de la vie à le rechercher ?

Si quelqu'un vous offrait le bonheur absolu (A chacun d'y voir le sien), l'accepteriez vous ?

_________________
"Le pire reste toujours à venir" - Proverbe freakséen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aarseth
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4131
Age : 36
Localisation : Dérivant sur les flots du Styx
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mar 23 Jan 2007, 22:35

Cela aurait fait un bon sujet de dissert' pour le bac de phylo :smile:

Le fait de ne pas t'encombrer l'esprit de pensées inutiles, limite potentiellement le nombres d’interrogations anodines générant la plupart du temps que mal être et angoisse. Ainsi libre de toutes divagations superflues, l’homme n’en sort que plus heureux.


Dernière édition par le Mar 23 Jan 2007, 22:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chope-et-la-plume.forumactif.com/
...
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mar 23 Jan 2007, 22:38

.


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007, 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mar 23 Jan 2007, 22:43

Selon Cioran, si l'on s'en tient à ce qu'il en dit dans "La chute dans le temps", le bonheur absolu serait un état de "béatitude stationnaire" qui n'a même pas les caractéristiques de l'épicurisme.
Donc, le roumain, que j'apprécie d'ailleurs énormément pour son style littéraire, n'est effectivement pas le modèle d'objectivité permettant d'appréhender la nature du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 14:43

Aarseth a écrit:
Cela aurait fait un bon sujet de dissert' pour le bac de phylo :smile:

Le fait de ne pas t'encombrer l'esprit de pensées inutiles, limite potentiellement le nombres d’interrogations anodines générant la plupart du temps que mal être et angoisse. Ainsi libre de toutes divagations superflues, l’homme n’en sort que plus heureux.




je crois qu'il y a rien a rajouter :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 15:32

Mpil, Aarseth, Serge... Admettons à la limite qu'il n'y ait rien à ajouter, il me semble pourtant qu'il y a quelques notions à préciser, à savoir quelles sont ces "pensées inutiles", "anodines", quelle est la nature de ces "divagations superflues"?

Ne pas définir ces pensées, que l'on entend bannir car considérées comme nuisible au bonheur individuel... , équivaut à ne rien dire et, en l'occurence, à ne rien penser.

Alors, heureux (se)??? :cig:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylie
Saoûlard
Saoûlard


Féminin
Nombre de messages : 2050
Age : 38
Localisation : Déjà ailleurs....
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:21

C'est qui peut être inutile pour certains va être capital pour d'autres...
Chacun sa notion d'inutilité ou de nuisible.

Quand j'étais petite mon papa me disait souvent cette phrase, quand il avait des soucis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:39

Maldoror a écrit:
Mpil, Aarseth, Serge... Admettons à la limite qu'il n'y ait rien à ajouter, il me semble pourtant qu'il y a quelques notions à préciser, à savoir quelles sont ces "pensées inutiles", "anodines", quelle est la nature de ces "divagations superflues"?

Ne pas définir ces pensées, que l'on entend bannir car considérées comme nuisible au bonheur individuel... , équivaut à ne rien dire et, en l'occurence, à ne rien penser.

Alors, heureux (se)??? :cig:


etant plutot du genre soucieux, je pense que jamais je suis autant larguer, et jamais autant je me sent mal et en manque de confiance que lorsque je pense a mon avenir, a mes soucis quotidiens, a l'information, au monde, aux relations sociales etc......... bref mon naturel serait de chaque jour passer des heures a m'angoisser avec tout ce qui bougent autour de moi, et je reussis de mieux en mieux a vivre au jour le jour, a voir le petit plaisir quotidien et m'accomoder de ma vie actuelle

je sais chez moi que commencer a me poser des questions me fera reculer plutot qu'avancer, par contre liberer de toutes inquietudes et vivant au jour le jour et savourant les petits moments du quotidiens et voir plutot le bon cote des choses me rend plus heureux dans ma vie oui ca c'est une evidence.

alors tant pis si je perd un pourcentage neuronal en reflexion lol! j'y gagne aussi une serenite et joie de vivre que je recherche + pour moi.

et j'y arrive petit a petit et dieu sait si j'ai ete du genre angoisser :oyes2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:40

Lylie a écrit:
C'est qui peut être inutile pour certains va être capital pour d'autres...
Chacun sa notion d'inutilité ou de nuisible.

Quand j'étais petite mon papa me disait souvent cette phrase, quand il avait des soucis...



C'est bien tout mon propos, ce genre de propos, qu'il soit tenu par Cioran, Serge, Mpil, Pierre Paul ou Jacques, est d'une inutilité totale.

C'est une pensée qui ne dit rien, elle énonce vaguement un principe, qui ne fournit pas d' "outil" pour accéder au bonheur.
C'est même une pensée qui se mord la queue, en ce sens qu'étant donc à ranger dans les "divagations superflues", elle empêcherait l'homme d'être heureux.

Me fera toujours marrer le roumain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:45

serge a écrit:
je sais chez moi que commencer a me poser des questions me fera reculer plutot qu'avancer, par contre liberer de toutes inquietudes et vivant au jour le jour et savourant les petits moments du quotidiens et voir plutot le bon cote des choses me rend plus heureux dans ma vie oui ca c'est une evidence.

C'est à dire (pour le passage en gras) ?


SInon, je peux résumer ta vision du bonheur comme quelque chose de "nécessairement immédiat"? (En prolongement de "petits moments du quotidien", etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninoche
Agent FBI infiltré
Agent FBI infiltré
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1737
Age : 31
Localisation : page 256
Humeur : Maitresseeee !
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:53

je crois qu'il est impossible de prétendre à une solution universel du bonheur. Il est conditionné par des parametres très personnels et nous sommes les seuls à pouvoir trouver la clé qui nous mènera à notre bonheur personnel.

C'est réducteur de dire que la réflexion empêche le bonheur. Pourquoi quelqu'un ne s'épanouirait pas dans la réfléxion ?

Peut être que cette phrase signifie que plus on pense, et plus on voit le malheur et donc moins on est apte à atteindre le bonheur. Ca me laisse perplexe...

_________________
Nounouche, maîtresse d'école !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninoche.over-blog.com
Aarseth
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4131
Age : 36
Localisation : Dérivant sur les flots du Styx
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 16:56

Je tentais simplement d’apporter une explication certes assez simpliste, tout droit sortie de mon cerveau dérangé, à la question de Freaks. Je ne connais pas l’œuvre de cet auteur donc j’aurais un peu de mal à développer sa théorie sur la notion de bohneur.
Par pensées anodines j’entendais toutes les interrogations qui nous laissent en proie au doute quand aux choix à prendre … nos questions existentielles en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chope-et-la-plume.forumactif.com/
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:01

Aarseth a écrit:

Par pensées anodines j’entendais toutes les interrogations qui nous laissent en proie au doute quand aux choix à prendre … nos questions existentielles en quelque sorte.

Je saisis mal comment une question existentielle peut être qualifiée de pensée anodine... C'est à mes yeux un non-sens. Si l'on considère qu'une question est existentielle, c'est que de la réponse à celle-ci dépend le cours de notre propre vie... ce qui n'est pas à proprement parler anodin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:02

bah disons que j'ai pas vraiment de definition du bonheur, pour moi le bonheur est propre a chacun, a son vecu, a son psychisme a ses ambitions...........perso pour avoir longtemps souffert de phobie sociale et avoir rater mon adolescence (pasxage si important de la vie) si la maintenant je me met a fabriquer un programme et des objectifs vers quoi que ce soit, je sent une contrainte, je me renferme sur moi et je suis sur de rien faire lol.

si au contraire je laisse couler, et m'impose rien de special (ceci dit je me considere comme loin d'etre necessiteux aussi) je sais que je suis jamais autant efficace et apte au bonheur que lorsque ma tete est vide d'idees et d'objectifs ..........hihi vi je suis bizarre mais disons que avoir passer 30 ans extremement replier sur moi meme m'a fait adopter un comportement ou les projections dans le futurs avaient pas leurs places, j'aime le present, j'aime le spontaner, j'aime saisir l'opportunite du hasard.

et puis je suis quelqu'un qui se contente et aussi le bonheur ca ramene souvent aux memes choses, souvent du materialisme ou une vie familiale bien tranquille ouais bof bof je me sent tellement pret de ceux qui vivent deja tout ca

par contre j'aurais pu etre artiste, musicien, acteur ou parcourir le monde........ouais ca c'est clair que le manque d'ambitions c'est chiant pour ca, mais bon franchement le bonheur est un bien grand mot pour moi, mais y a tellement pire que moi que j'avoue avoir deja obtenu une part de ce bonheur.

autrement dit le bonheur est propre a chacun, certains c'est une journee a la peche d'autres c'est manger dans un palace ........l'essentiel surtout est de pas etre malheureux de nos jours, la le jour ou je degringole a ce stade, je me bougerais le cul rassurez vous lol mais la ca va quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:05

ceci dit il est vrai que je suis plutot du genre nonchalent, mais plus je vieillis plus je trouve en cela une qualite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maldoror
Videur
Videur
avatar

Nombre de messages : 1748
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:11

Merci pour ta réponse serge.
Evidemment, le bonheur est un objet nécessairement individuel, et personne ne devrait avoir mandat pour nous dicter quelles doivent être ses composantes (bien que notre société s'y emploie avec une rare férocité via l'éloge du consumérisme et de l'humanisme bon marché).
Raison pour laquelle (histoire de revenir au sujet initial) affirmer comme Cioran que "Seuls sont heureux ceux qui ne pensent jamais, autrement dit, ceux qui ne pensent que le strict minimum pour vivre" constitue une négation même de la substance du bonheur, en ce qu'elle essaie d'en arrêter les contours alors qu'il s'agit d'un objet insaisissable par définition, puisque éminemment subjectif.

Pour ma part, et ayant déjà vécu en ne pensant que le "strict minimum pour vivre", il me semble que la vision de Cioran correspond in fine à une éloge déquisée de l' "animalité" (j'ai un doute, est ce l'influence pernicieuse de Madame Royal ou ce mot existe-t-il réellement)? En somme, le bonheur selon Cioran serait de réduire l'homme à son plus simple appareil intellectuel...
Or, il me parait douteux de pouvoir être heureux sans conserver les capacités d'en avoir pleinement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:15

Ninoche a écrit:
je crois qu'il est impossible de prétendre à une solution universel du bonheur. Il est conditionné par des parametres très personnels et nous sommes les seuls à pouvoir trouver la clé qui nous mènera à notre bonheur personnel.

C'est réducteur de dire que la réflexion empêche le bonheur. Pourquoi quelqu'un ne s'épanouirait pas dans la réfléxion ?

Peut être que cette phrase signifie que plus on pense, et plus on voit le malheur et donc moins on est apte à atteindre le bonheur. Ca me laisse perplexe...


entierement d'accord, en fait le "centre" de ce debat c'est que tu a des personnes qui sont surs d'elles memes, conditionner a avancer, avancer, avancer ou rechercher (en sachant qu'elles vont le realiser) a ameliorer leurs vies et donc pour ses personnes la la reflexion est signe d'evolutions je pense.

ensuite et faut aussi l'admettre nous ne sommes pas tous du meme bois, pour des gens bileux, angoisses, au quotient emotionnel moins solide que d'autres, la reflexion peut etre tres nuisible .

par cette reflexion la personne angoissee et peu sur d'elle peut se mettre une pression devalorisante sur elle meme car elle sait qu'elle va pas les faire ses projets, et partant de la les "je suis nul" je suis un loser" etc etc........bon bah ca + le caractere fragile tu meurs quoi lol.

a tous les angoisses : vive la spontaneite et l'esprit libre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge
Saoûlard
Saoûlard
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2478
Age : 49
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 17:38

attention ceci dit je dis pas qu'une personne (disons timide et peu assure) est un loser qui se doit de vegeter sans espoirs et sans vie, je dis que pour ses personnes la (et souvent elles le savent qu'elles sont comme ca) faut avancer a son rythme et s'accorder + de hasards dans la vie que d'essayer de tout reflechir et penser et se mettre KO elle meme.


alors que pour d'autres ........c'est tout benef c'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freaks Out
Patron du bouge
Patron du bouge


Nombre de messages : 2517
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 18:05

Trop vouloir idéaliser ou intellectualiser le bonheur reviendrait à disséquer une personne qu'on apprécie... Ca perd beaucoup de son charme.

Ceci écrit, je n'ai jamais disséquer personne, je ne peux pas savoir... Un volontaire ? Mr. Green

_________________
"Le pire reste toujours à venir" - Proverbe freakséen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
...
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mer 24 Jan 2007, 19:08

.


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007, 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Imprevisiblisa
Mascotte Belche Survivante
Mascotte Belche Survivante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6767
Age : 38
Localisation : Belgium en force !
Humeur : On a vu pire !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Jeu 25 Jan 2007, 23:28

Je n'ai jamais connu de débiles mentaux qui faisaient de dépression nerveuse... Je suis l'idée du post de Pilou ! Heureux les simples d'esprits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   Mar 30 Jan 2007, 14:02

Maldoror a écrit:
Merci pour ta réponse serge.
Evidemment, le bonheur est un objet nécessairement individuel, et personne ne devrait avoir mandat pour nous dicter quelles doivent être ses composantes (bien que notre société s'y emploie avec une rare férocité via l'éloge du consumérisme et de l'humanisme bon marché).
Raison pour laquelle (histoire de revenir au sujet initial) affirmer comme Cioran que "Seuls sont heureux ceux qui ne pensent jamais, autrement dit, ceux qui ne pensent que le strict minimum pour vivre" constitue une négation même de la substance du bonheur, en ce qu'elle essaie d'en arrêter les contours alors qu'il s'agit d'un objet insaisissable par définition, puisque éminemment subjectif.

Pour ma part, et ayant déjà vécu en ne pensant que le "strict minimum pour vivre", il me semble que la vision de Cioran correspond in fine à une éloge déquisée de l' "animalité" (j'ai un doute, est ce l'influence pernicieuse de Madame Royal ou ce mot existe-t-il réellement)? En somme, le bonheur selon Cioran serait de réduire l'homme à son plus simple appareil intellectuel...
Or, il me parait douteux de pouvoir être heureux sans conserver les capacités d'en avoir pleinement conscience.

Je suis de cet avis.
on ne peut pas reconnaitre un bonheur (plus ou moins important) si nous ne sommes pas simultanement ou pas atteints par la tristesse ou autres emotions "beurk beurk".
Pensons donc! Au risque de "bouffer le sable de temps en temps" (c'est à dire, d'être aussi parfois projeté dans des angoisses, du chagrin etc..).
A partir de là, nous avons en effet chacun nos données propres "le bonheur des uns ne fait pas forcement le bonheur des autres" hein! (quoi?..il existe pas cet adage?! Ah bon?).
La quête du bonheur est presque, à mon sens, un privilège. Car il sous entend que nous avons le loisir de réflechir...Remarquez la superbe pirouette pour revenir sur l'idée de départ :cleyes: (voir plus haut, petite phrase en gras qui m'aura servie à participer à cette discu).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienheureux les pauvres d'esprit ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienheureux les pauvres d'esprit ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feu d'artifice a pont saint esprit (30)
» quel est votre type d'esprit ?
» ESPRIT DECO
» mon état d'esprit du moment..
» 28 ans après, le mystère de l'esprit frappeur de La Machine demeure entier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon bistrot préféré :: C'EST LA VIE :: Philo, pensées, réflexions-
Sauter vers: