AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edward Hopper

Aller en bas 
AuteurMessage
Erinn
Taulière au comptoir
Taulière au comptoir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21557
Age : 44
Localisation : dans ma bulle
Humeur : tendance in love
Date d'inscription : 14/03/2005

MessageSujet: Edward Hopper   Sam 25 Nov 2006, 23:34

J'accroche rarement à l'art,sous quelque forme que ce soit;mais ce peintre là fait exception.Il me parle vraiment :vrai:











Beaucoup de solitude,même quand les personnages sont accompagnés,une envie d'évasion,ils semblent tous rêver à autre chose.

J'aime vraiment beaucoup flower

_________________

Elle flotte, elle hésite, en un mot elle est femme[Racine]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freaks Out
Patron du bouge
Patron du bouge


Nombre de messages : 2517
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Dim 26 Nov 2006, 12:12

Erinn a écrit:
Beaucoup de solitude,...
Oui, mais une solitude sereine, l'impression que Hopper a capturé le moment ou les modèles sont dans leur petit monde, coupé de la réalité, confortablement installés au fond d'eux mêmes.

_________________
"Le pire reste toujours à venir" - Proverbe freakséen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
Pinailleuse de la pompe
Pinailleuse de la pompe
avatar

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Dim 03 Déc 2006, 02:47

J'aime infiniment ce peintre pour les raisons que vous évoquez tous les deux, notamment cette ambiguité qui fait que ses toiles peuvent évoquer autant la sérénité, la chaleur d'une intimité, qu'une mélancolie.



hôtel by a roilroad, 1952



woman in the sun.



lighthouse, two lights, 1929


Eleven AM, 1942


New York movie


Office at night, 1940
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
Pinailleuse de la pompe
Pinailleuse de la pompe
avatar

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Dim 03 Déc 2006, 02:51

M.Foubert, prof de la Sorbonne a lancé une étude comparatiste sur les univers de Hopper et de Lynch, à travers les échos du peintre chez le cinéaste. Un extrait de comparaison, just for fun (j'ai fait un topic bref sur Hopper sur un autre forum, je me permets de vous re-poster ça ici) :

Un étrange croisement visuel s’opère à l’écran entre les deux peintres fétiches de Lynch : Hopper, pour l’utilisation de la couleur et le travail du cadre, et Pollock, pour le désordre sous-jacent qui vient parasiter la perfection académique de l’image. Mais c’est dans la veine d’Hopper que Lynch puise et retranscrit cette appartenance délicieusement « fifteen » de l’image, bien que l’action (depuis « Blue Velvet ») se déroule chaque fois de nos jours. Intemporalité exquise qui donne aux productions du réalisateur cette ambiance si particulière, notamment dans « Blue Velvet », « Fire walk with me », « Lost Highway », et plus encore dans « The Straight Story » et « Mulholland Drive ». Dans ce dernier, l’âge d’or d’ Hollywood et l’hégémonie de la « star » classique (allusion à Rita Haytworks) sont omniprésents. Lynch est fasciné par ce portrait du mythe américain d’après guerre que véhiculait Hopper à travers ses toiles. Le peintre, qui ne cachait nullement ses influences cinématographiques, s’attachait aux reflets sereins délivrés par une Amérique profonde, à ses habitants paisibles, à sa nature offerte, au travail de la terre et aux rêves évanescents « d’American Way » de ces contrées endormies. Complétement à contre courant vis à vis de l’abstraction reine au sein des milieux artistiques New-Yorkais de l’époque, Edward Hopper trouve aujourd’hui un public nostalgique de cette représentation vieillotte du rêve américain ; Lynch bien sûr, ou encore Wenders qui a reproduit à l’identique le tableau « Noctambules » dans une scène superbe de « The end of the violence ».
Et ne nous y trompons pas, si l’hommage à Edward Hopper se manifeste nettement dans « The Straight story », où Lynch s’attache lui-aussi à cette représentation grisonnante de l’Amérique profonde, on s’aperçoit que « Twin Peaks » et « Blue Velvet » reflètent finalement la même image de carte postale, cette même vision idyllique de la petite ville américaine typique où il fait bon vivre (la perversion et le crime camouflés en suspens).






1929 - Railroad sunset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
Pinailleuse de la pompe
Pinailleuse de la pompe
avatar

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Dim 03 Déc 2006, 02:55



1943 - Summertime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara
Pinailleuse de la pompe
Pinailleuse de la pompe
avatar

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Dim 03 Déc 2006, 03:28

Hopper est un peintre fabuleux à de multiples égards. Dans mon boulot, je me fais très souvent plaisir en instrumentalisant quelque peu ses toiles, à la fois pour le plaisir de présenter un peintre que j'aime aux élèves et aussi très simplement parce que les toiles d'Hopper racontent de façon immédiate, proposent très facilement une bribe d'histoire, même si elle n'est jamais la même d'une personne à l'autre.

En atelier d'écriture, ses toiles sont un support et une porte ouverte sur l'imagination incroyables. J'ai mis longtemps à trouver un support pour aider quelques élèves à imaginer, du moins un support autre qu'un texte, parce que cela laisse peu d'ouvertures en définitive. A chaque fois je tente l'expérience avec de la musique, des peintures... et il m'est souvent arrivé de constater qu'Hopper était encore le peintre qui inspirait le plus les élèves et de façon très diverses.
Je crois que cela tient beaucoup au cadrage de ses toiles. Par exemple, le couple dans son intérieur, vu par la fenêtre, avait permis à une classe de me pondre une vingtaine de merveilles toutes très différentes. Les élèves y projetaient des choses diverses, depuis la vie du couple (toujours lue de façon différente) jusqu'à la possibilité d'un voyeur les épiant, ou d'une personne s'apprétant à franchir la porte et à bouleverser la quiétude de l'intimité, ou encore autour du piano et de ce que cette femme pourrait annoncer la minute suivante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Edward Hopper   Mar 19 Déc 2006, 22:21

j'aime bien Railroad sunset .
Mais tres personnelement ( je dis bien ) ....c'est un peintre qui sait bien peindre mais

( parsqu'il y a souvent un mais )

la ..solitude qu'il nous soumet..ou plutot le " vide " tant bien émotionnel que chaleureux dans chacune de ses toiles , me donne un sentiment étrange , je n'irais pas jusqu'a dire que cela me met mal a l'aise meme si je suis conciente que c'est tres bien peind , je ressent une tristesse ...une lassitude

j'arrive pas vraiment a le deffinir d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Mara
Pinailleuse de la pompe
Pinailleuse de la pompe
avatar

Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Edward Hopper   Mar 19 Déc 2006, 22:25

Antras a écrit:

la ..solitude qu'il nous soumet..ou plutot le " vide " tant bien émotionnel que chaleureux dans chacune de ses toiles , me donne un sentiment étrange , je n'irais pas jusqu'a dire que cela me met mal a l'aise meme si je suis conciente que c'est tres bien peind , je ressent une tristesse ...une lassitude

j'arrive pas vraiment a le deffinir d'ailleurs

je ressens la même chose si ça peut te rassurer, lol.
un jour de blues, je me sens vraiment mortelle à regarder ses toiles, ça me colle un bourdon pas croyable, mais j'adore ça.

Mais pour moi ça reste flou comme impression, parce que ça se double d'une forme de grâce, et de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Edward Hopper   Mar 19 Déc 2006, 22:37

ouf j'ai cru que t'allais me traité d'inculte :D


Oui c'est plutot flou pour moi aussi , j'essaye de perçé mais...c'est vague


par contre


nop chaleur sauf dans le tableau evoqué plus haut .....manifique couché de soleil qui réchauffe nos entrailles.....

une source d'amour profonde
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Hopper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Hopper
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDWARD HOPPER
» Edward “Babe” Heffron
» J.E.T. Alias John Edward Tang Alias Serge Marjollet
» Lune de Miel de Bella et Edward ?
» Edward et Gwendoline (Gwendoline)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon bistrot préféré :: CULTURE(S) ET LOISIR(S) :: Art(s)-
Sauter vers: