AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 congé de maternité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
uhura
Buveur habitué
Buveur habitué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: congé de maternité   Ven 27 Oct 2006, 23:56

Citation :
Congé maternité: 84% des Françaises aimeraient qu'il soit plus long

Une très large majorité des femmes (84%) aimeraient que le congé maternité légal "dure plus longtemps", même si plus d'un tiers d'entre elles, surtout les cadres, estiment que cette interruption a eu un impact négatif sur leur carrière, selon une étude publiée vendredi.

Les mères dépassent d'un mois en moyenne la durée légale du congé maternité, révèle cette étude réalisée par la Direction des études du ministère de la Santé (Drees). Mais 70% d'entre elles auraient aimé pouvoir "s'arrêter au moins un an".

Les mères d'un ou deux enfants, pour qui la durée légale du congé maternité est de 16 semaines, prolongent cet arrêt en moyenne de 38 jours, tandis que celles de trois enfants ou plus, qui ont droit à un congé plus long (26 semaines) ajoutent 21 jours de repos, indique la Drees.

Près de 70% des mères ont eu un congé pathologique (deux semaines avant la naissance ou quatre semaines après), 29% ont pu bénéficier de congés spécifiques prévus par leur convention collective, et un tiers ont pris des congés annuels à l'issue de leur congé maternité.

Sans surprise, "ce sont surtout les mères en situation professionnelle stable qui ont tendance à prolonger leur congé maternité", observe l'étude. "La probabilité pour une femme ayant un contrat à durée indéterminée (CDI) dans le secteur privé de prolonger le congé de maternité de plus d'un mois est supérieure de 60% par rapport à celle d'une salariée en contrat à durée déterminée (CDD)", indique-t-elle.

Les mères se disent prêtes à s'arrêter de travailler plus longtemps pour rester auprès de leur(s) enfant(s), malgré l'impact de cette interruption sur leur activité professionnelle.

Près de 33% (43% chez les cadres) des femmes disent avoir modifié l'organisation de leur travail en raison de leur grossesse et 37% indiquent avoir dû faire face à une surcharge de travail.

Chez les femmes cadres, cette dernière proportion atteint même 54% et la plupart d'entre elles indiquent avoir gardé des liens avec leur entreprise pendant leur absence pour essayer de limiter les conséquences de leur arrêt sur leur carrière. 77% ont ainsi eu "des contacts professionnels" avec leurs collègues pendant leur congé et 14% déclarent avoir consacré du temps à leur activité professionnelle. Par ailleurs, 12% ont repris progressivement leur travail avant la fin de leur congé.

Près de la moitié des femmes cadres répondent affirmativement à la question "Avez-vous mis votre carrière de côté pour pouvoir vous consacrer à votre enfant ?", contre seulement un quart des professions intermédiaires, employées et ouvrières.

Par contre, ces dernières semblent plus souvent mise à l'écart par leur employeur quand elles reprennent le travail. 14% des employées et ouvrières répondent positivement à la question "Avez-vous été mise en retrait parce que vous avez pris votre congé de maternité", tandis que les cadres sont seulement 9%.

L'art de faire un article pour ne rien dire ! On s'en doutait un peu non ?

Ca doit être écrit par un mec qu'avait pas grand chose à dire... (péonasme, je sais !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
congé de maternité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Refus de prolongement du congé maternité.
» congés maternité à cheval sur le cdd et le chômage
» accréditation vs CSST vs congé de maternité
» Congéde maternité + de 1 an ??? Est-ce possible ?
» pas droit aux congés maternité ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mon bistrot préféré :: ACTUALITÉ ET SOCIETE :: Société-
Sauter vers: